Accessible aux non Mauriciens

Boostez votre patrimoine : Investissez à l’île Maurice
Pour la retraite, pour les vacances ou encore pour une excellente rentabilité locative !

Trois possibilités d ’acquisition pour les étrangers :

1- Acheter dans un programme PDS (Property Development Scheme) qui remplace les modèles IRS (Integred Resort Scheme) et de RES (Real Estate Scheme) depuis mai 2015

En achetant un bien dans un projet immobilier sous le dispositif PDS, IRS ou RES pour un montant supérieur à 500 000 USD, un étranger peut obtenir un permis de résidence à l’Ile Maurice et prétendre à la résidence fiscale. Ce titre de résident lui donnera le droit de se domicilier fiscalement à Maurice du moment que le résident passe plus de 183 jours par an sur le sol Mauricien. Le permis est valable tant que l’acquéreur reste propriétaire de son bien immobilier. Son conjoint obtient un Permis de « Dépendant » et les enfants à charge de moins de 24 ans peuvent aussi en bénéficier
En cas d’acquisition d’un bien immobilier via une société civile immobilière (SCI) avec plusieurs associés, seul un des actionnaires (et sa famille : conjoint et enfants) pourra obtenir le titre de résident.

2 – Achat dans le cadre d’un Smart City Scheme (SCS)
Le but des Smart City Scheme est de créer des espaces de travail, de vie et de loisirs respectueux de l’environnement . 75 % des propriétés résidentielles bâties peuvent être vendues à des non-citoyens mauriciens sans acun prix minimum

3 – Achat d ’un ou plusieurs appartements dans un immeuble en copropriété d’ au moins deux étages (R + 2) avec l’approbation préalable du BOI d ’un montant minimum de Rs 6 millions soit 150.000 Euros

Les points clés des avantages fiscaux concernant les investisseurs qui achètent des propriétés en bien propre à l’Ile Maurice :
– Traité de non double imposition avec la France
– Pas soumis à l’Impôt sur la Fortune Immobilière
– Pas d’impôts sur la plus-value en cas de revente
– Pas de CSG, de taxes foncières ni de taxes d’habitation
– Imposition de seulement 15% sur les revenus locatifs
– Pas d’impôt sur les droits de succession
– Libre rapatriement des devises en cas de revente